Institut Tshakapesh Symposium de Peinture Mmu 2013

home Delegation Media Commandites fondateur photos Duos


FONDATEUR 1967-2011
DU SYMPOSIUM DE PEINTURE « MAMU » ENSEMBLE!
www.richardmenutanfontaine.com

 Richard Menutan Fontaine

Menutan

« Boom », « boom », « boom », entendez-vous ce coeur qui bat?
« Boom », « boom », « boom », « Boom », c’est le coeur d’un peuple qui bat au rythme du « teueikan », le tambour traditionnel des Amérindiens.

Mais les traditions s’éteignent, tout comme la nation qui devrait en hériter. Pour raviver le feu, faute de mailloche, avec ses pinceaux l’artiste Richard Fontaine s’est assigné la mission d’incarner ces croyances ancestrales.

Né à Mani-Utenam, Richard Fontaine « Menutan » se consacre à la peinture depuis l’âge de trente ans. À l’écoute de la terre, de l’Histoire qui l’a porté, l’artiste peint le « Nitissinan », le territoire de ses ancêtres. Dans ses tableaux, il fait renaître avec magnificence l’héritage millénaire de son peuple. Il regarde les ainés et retrace leur histoire : il exorcise leurs peurs et met en lumière leurs espoirs. Ses oeuvres, d’apparence fragile, sont en fait intensément empreintes de sens et constituent un véritable passage obligé pour retrouver la mémoire d’un peuple.

« Mes tableaux révèlent l’âme des premières nations et se livrent comme un souhait de guérison. », soutient l’artiste. Et pour amener ses frères sur le chemin de la rémission, le peintre travaille son pinceau comme un faisceau de la lumière. Il fait briller l’histoire de sa nation et, par le fait même, celle de Sept-Îles, de par le monde. En effet, les oeuvres de Richard Fontaine ont conquis les collectionneurs des quatre coins du globe.

« Boom », « boom », « boom », entendez-vous ce coeur qui bat?
« Boom », « boom », « boom », c’est le coeur d’un peuple qui bat au rythme des coups de pinceau qui colorent le canevas des premières nations du Québec...


Richard Menutan Fontaine

Quelle est votre signature? La lumière. La première question que je me pose quand je commence un tableau c’est toujours : d’où vient la lumière? Quel est votre but ultime? La guérison de mon peuple. Comment décrivez-vous vos oeuvres? Je mets en lumière le passé des Amérindiens, mais avec une pensée moderne :
parce que, pour être il faut connaître son histoire, et il faut qu’elle soit reconnue,
et pour devenir, il faut avoir un regard actuel sur le monde. Qu’est-ce ce qui vous inspire? L’histoire de mon peuple. Qui est votre mentor? Aness (Ernest Dominique) est un modèle pour moi. Est-ce que créer est difficile pour vous? Non, je suis né artiste. Même si j’ai tenu mon premier pinceau à l’âge de 30 ans, j’ai su tout de suite comment travailler la couleur, comment donner vie à un tableau. Parmi vos oeuvres, laquelle est votre préférée? Elle n’est pas encore créée. Une fois qu’elle le sera, je ne peindrai plus.

Comment le fait d’être natif de la région de Sept-Îles influence-t-il votre travail?
Toutes mes oeuvres sont le reflet de l’endroit où j’ai grandi. Qu’est-ce que la beauté pour vous? La vérité. Est-ce que l’art peut changer les choses? Oui. C’est la mémoire d’un peuple, c’est le seul véritable héritage qu’il laisse à ces descendants. La place des arts à Sept-Îles, quelle est-elle? Pas assez grande. Mais les choses changent...

Vidéo / Création d'une toile à l'Eau berge, Tadoussac

Vidéo / Création d'une toile

Vidéo / Conférence dans une école

Montage Indianica

Diaporama photos de Rich'Art en action



TVA

Directrice du Symposium MAMUBillet en vente / TirageInnu Takuaikan Uashat Mak Mani-Utenam

Iron Ore



Conception web et graphisme : Lise Gagnon.com

© Institut Tshakapesh 2015